MusicienMes projets musicaux pour 2021

Le rendez-vous est pris : tous les 6 mois, je fais un point sur mes projets musicaux. Je dresse le bilan de l’année passée et je me projette sur l’année suivante, bien que cela ne soit pas aussi facile que prévu. Cette année 2020 a été difficile à bien des égards et vous allez voir qu’en comparaison avec mes points précédents (les projets pour 2020 et un point sur mes projets à la mi-2020), beaucoup de choses ont évolué. J’ai décidé d’entamer l’année 2021 en pensant à moi, à mon bien-être et faire ce que je veux vraiment. J’ai envie que ces projets reflètent exactement ce dont j’ai envie, et non les projets des personnes que je côtoie. Et cette année, je vais tailler dans le gras, abandonner des projets qui n’avancent pas ou qui ne correspondent pas (ou plus) à ce que je suis devenu aujourd’hui.

Belle Brume et Ambient Travelers

Ce projet, porté par Gaëtan et moi-même, s’est cherché tout au long de l’année passée. Lorsque nous avons débuté à la fin 2019, nous étions partis sur un projet deep-house à la française, notre inspiration principale étant le groupe Paradis. Nous avons tenté de composer des titres, de s’inspirer de nombreux artistes et trouver « notre son », mais il a fallu se rendre à l’évidence : nous n’étions pas assez doué pour rivaliser avec nos modèles. Nous avons alors migré vers une synth-pop, inspirée par Bleu Toucan, L’Impératrice, Aaron… Une ambiance dansante mais sans tomber dans l’extrême, des voix éthérées, de belles ambiances, et 4 titres furent bientôt composés. Les textes mirent plus longtemps à être écrits, c’était la partie la moins facile. Mais après quelques tests de voix notamment, nous nous sommes rendus compte que nous empruntions un chemin qui ne nous correspondait pas vraiment. C’est au détour d’une conversation anodine et d’une blague du genre « On devrait faire de l’ambient » que la révélation eut lieu : oui, nous devrions faire de l’ambient.

Rapidement, les idées ont fusé et en plus d’amorcer un virage à 180 degrés au niveau du style, nous avons lancé notre podcast : Ambient Travelers. Cela faisait très longtemps que je souhaitais évoluer dans le podcasting, mais pas seul. J’ai trouvé en Gaëtan la personne idéale pour me lancer : débutant comme moi, mais motivé à l’idée de créer un beau projet, fort et original. Tous les mois, nous choisissons une ville et nous décrivons ce qu’elle représente pour nous et l’ambiance qui s’en dégage. Après notre échange, nous offrons 40 minutes à 1 heure de mix de titres ambient. Nous allons également donner la parole à des artistes pour des interviews.

Je dois avouer que cela faisait longtemps que je n’avais pas senti une telle énergie : moi qui ne voulais plus créer de nouveaux groupes ou de projets avec d’autres personnes, ayant été tellement déçu par le passé, je retrouve l’envie et la motivation des premiers jours. Il faut dire que je crois que c’est la première fois que je ressens une telle symbiose avec un autre musicien : nous sommes d’accord sur (pratiquement) tout, nous nous répartissons les tâches équitablement, il n’y a pas de frein à d’éventuels investissements pour faire grandir le projets, c’est quelqu’un qui est intéressé par le marketing et les nouvelles façons de faire de la musique ainsi que la promotion de celle-ci. Bref, vous l’aurez compris, je pense avoir trouvé en Gaëtan la personne idéale pour me réconcilier avec la vie de groupe.

▶︎ https://www.bellebrume.fr

▶︎ Ambient Travelers

Le Code

Cela fait plusieurs années que je souhaite enfin donner la place que ce projet mérite. 2020 a été l’année du Code.

Le premier confinement a été une opportunité incroyable : j’avais plus de temps et l’esprit moins occupé pour faire de la musique. J’ai donc sorti beaucoup d’EP et singles cette année et je suis apparu sur plusieurs compilation. Les sorties appellent les sorties, j’ai donc été contacté par plusieurs artistes et labels, et tout à coup, je me suis retrouvé sollicité par de nombreux acteurs de mon microcosme musical. Ce fut une satisfaction personnelle énorme, la preuve que je peux faire de la musique seul. Je n’en étais pas si sûr, auparavant.

Je vais tenter de continuer sur ma lancée pour 2021, même si cette fin d’année 2020 a été moins faste, ayant été accaparé par Belle Brume et le podcast. Un EP va sortir sur le label Zero Signal au début de l’année et un nouveau titre apparaîtra sur une compilation. Je dois maintenant m’atteler à l’écriture de nouveaux titres.

▶︎ https://www.le-code-music.com

Blind test et animation musicale

Si vous avez suivi mes précédents points, vous avez remarqué que ce projet ne se retrouve plus en première position, la faute au Covid-19. Le virus nous a fait beaucoup de mal et le nombre d’animations a chuté cette année. L’été a été sauvé par des animations intensives dans différents lieux, mais cette fin d’année fut extrêmement calme.

Nous avons réussi à animer deux blind test via Zoom, et pour les prochains mois, cette animation sera notre cheval de bataille. Nous avons également lancé les blind test en ligne, les joueurs pouvant acheter des parties complètes. On croise les doigts pour la deuxième partie de 2021, pour espérer que la situation sera meilleure.

▶︎ https://www.blind-test.fr

Apnea et Mare Nostrum

Ce sont mes deux labels. Pour Apnea, j’ai énormément grossi cette année, avec des sorties prévues jusqu’en juin 2021. Du jamais-vu ! J’ai décidé de faire une sélection plus pointue de ce que je sors sur ce label, et j’ai eu de nombreux retours positifs sur la qualité de mes sorties. Je vais donc continuer dans ce sens.

Pour Mare Nostrum, je savais Gaëtan intéressé par la gestion d’un label, je lui ai donc donné une place importante sur la gestion de celui-ci. De mon côté, cela me décharge un peu. Ce label mérite que nous nous investissions, les retours sont là ici très bons. Nous avons sorti pas mal d’artistes français, ce qui en fait un parfait complément pour le podcast et Belle Brume.

▶︎ https://www.apnealabel.com

▶︎ https://www.marenostrumlabel.com

Black Rhino

Cela suffit : nous avons sorti un seul titre en 3 ou 4 ans d’existence et nous devions profiter du deuxième confinement pour enregistrer nos parties chacun de nos côtés pour avancer sur l’album. Même ça, nous n’y arrivons pas. Pourquoi continuer ?

J’ai le sentiment de perdre du temps, c’est typiquement le projet qui a assez duré et qui prend de la place mentalement. J’imagine que cela ne va pas faire plaisir, mais j’ai envie de choses qui avancent.

Digital Native Associated

Là aussi, je m’arrêterai en 2021. Si l’idée de départ était plutôt bonne (aider les artistes locaux dans leur développement), je m’aperçois que je préfère être d’abord artiste, avant de les aider. C’est peut être un sentiment assez égoïste mais je suis d’abord un créatif. Et je n’ai pas le temps de créer ET de m’occuper des créations des autres. D’autant qu’à ma manière, j’aide la scène locale en sortant des artistes sur mes différents labels. Alors oui, c’est vrai, il ne s’agit pas de la scène locale haut-savoyarde, mais j’ai le sentiment de quand même faire ma part du boulot.

Arrangements pour artistes

J’ai eu l’occasion en 2020 de composer pour des artistes ou arranger leurs morceaux. C’est quelque chose que j’aime bien faire, mais que je vais devoir réduire pour me concentrer sur les projets cités en début d’article. Je vais donc choisir avec plus d’attention les artistes avec lesquels je vais travailler.

Alexandre de Charrin

Je m'appelle Alexandre, j'ai 40 ans et j'habite en Rhône-Alpes (France). A la fois geek et musicien, j'aime écrire sur mes passions. Apple addict, acheteur compulsif de synthés logiciels et hardware et webmarketing lover, je vous livre quelques tests ou avis selon mon humeur du moment. Bienvenue sur mon blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.