J’ai découvert les oreillers Wopilo au hasard de mes recherches sur le net (ou grâce à une pub Facebook, je ne sais plus exactement). Je lis quelques articles de blog dédiés au produit et à la marque et je décide de sauter le pas mi-octobre.

Après plus de 2 mois d’utilisation, qu’en est-il réellement ?

Le sommeil est indispensable

Il y a quelques années, j’ai mis mon corps à rude épreuve : emporté par des demandes en tout genre, je dormais peu, travaillant dur la semaine et enchaînant les soirées le week-end. Ce qui devait arriver arriva : mon corps un peu trop sollicité a dû mettre le hola et m’a fait comprendre que je lui en demandais trop. C’est à ce moment-là que j’ai compris toute l’importance du repos aussi bien physique que mental et du sommeil qui va avec.

Pour que ce dernier soit réparateur, beaucoup de facteurs entrent en ligne de compte, notamment la literie. Ce n’est qu’à l’été 2017 que j’ai décidé de changer mon vieux matelas acheté chez But 10 ans auparavant pour un vrai matelas de marque. J’ai été tenté un moment par les matelas à la mode comme Eve ou Simba (avec des périodes d’essai à la clef), mais j’ai préféré me rabattre sur le bon vieux magasin local afin de pouvoir tâter l’objet avant de l’acheter. J’ai conservé mon oreiller Ikea que je trouvais dur et plat pendant plus d’une année, même si j’avais la sensation de dormir le cou cassé.

C’est donc en cherchant quelques infos sur le sujet que je suis tombé sur des reviews de l’oreiller Wopilo. Je lis plusieurs articles de blogs très élogieux sur cet oreiller miracle et qui se terminent tous par des codes promo pour inciter à acheter l’objet. Ca sent les articles sponsorisés à plein nez mais l’argument de pouvoir essayer l’oreiller 100 jours me convainc (il est plus facile de renvoyer un oreiller plutôt qu’un matelas). Je finis donc par le commander et quelques jours plus tard, je reçois mon oreiller Wopilo.

L’oreiller Wopilo au quotidien

J’avais peur de recevoir un oreiller avec une odeur de plastique ou de neuf désagréable et l’obligation de le mettre quelques jours sur le rebord de la fenêtre pour supprimer ces odeurs. Il n’en est rien, l’oreiller ne sent… Rien. On peut donc l’utiliser le soir même.

Je ne vais pas revenir en détail sur le principe du Wopilo qui a un coeur en mousse et deux faces bien pratiques (face moelleuse et face plus dure), vous retrouverez l’ensemble de ces explications sur le site du fabricant.

J’ai lu aussi bien sur le site de Wopilo que sur les blogs qu’il fallait une semaine pour s’habituer au nouvel oreiller, tant celui-ci chamboule notre façon de dormir. Il faut que le corps s’habitue à une nouvelle position, notamment au niveau du cou. Moi qui dormais le cou cassé, me voilà bien soutenu. Pour ma part, il m’a fallu deux à trois semaines pour m’y faire, envisageant même de le renvoyer au bout de 10 jours. Je me trouvais trop réhaussé par rapport à avant.

De plus, j’aime les oreillers très fermes mais la face dure de l’oreiller est TRES dure. J’ai dû me rabattre sur la face moelleuse sur laquelle j’avais peur de trop m’enfoncer. Mais au contraire, la tête est bien soutenue et s’enfonce juste ce qu’il faut.

Sur certaines nuits, je trouve l’oreiller vraiment dur, notamment quand je suis plus fatigué qu’à l’accoutumée. J’ai également beaucoup plus de mal de dormir sur le dos. Mon lumbago latent semble me faire plus mal depuis que j’utilise cet oreiller. Rien de sûr non plus, le stress étant aussi parfois source de douleurs en tout genre chez moi.

Wopilo, le miracle ?

Autant, je riais de ces articles de blog qui racontaient comment un simple oreiller avait révolutionné leur sommeil, leur permettant de beaucoup mieux dormir. Aujourd’hui, je rigole beaucoup moins.

Déjà, parce que j’ai la nette impression que mon sommeil s’est amélioré. Cela ne s’est pas fait en une semaine contrairement à ce qu’on peut lire sur différents sites, il m’a fallu plus de deux mois pour m’en rendre compte. Etant actuellement en vacances de Noël, je fais des nuits beaucoup plus longues avec des grasses matinées que je n’espérais plus voir venir, même durant les vacances d’été. Au réveil, je me sens reposé, semaines de travail comprises. C’est moins dur de se lever. Et je dois avouer que c’est étonnant, moi qui ne croyait pas qu’un simple oreiller pouvait faire la différence.

Y’a-t-il une partie psychologique à tout ça ? J’ai acheté un oreiller à 80€, donc il est forcément bien et donc je me sens mieux ? C’est peut être le cas mais je sens une vraie différence et j’encaisse beaucoup mieux les soirées d’animation à répétition, un bon sommeil me permettant de récupérer plus vite.

Je conseille donc cet oreiller, ma soeur vient d’en acheter un à son tour. C’est un investissement, mais si comme moi, vous êtes convaincu que votre santé n’a pas de prix, foncez. Et la période d’essai vous permettra de vous faire une idée sans risque.

Pour Wopilo : vous envoyez le questionnaire de satisfaction beaucoup trop tôt. Je l’ai reçu alors que j’étais encore dans la phase de transition et j’ai eu envie de vous noter à moins de 3 étoiles. J’ai persévéré mais c’était pas gagné. Peut être ai-je mis plus de temps que la moyenne à m’habituer à l’oreiller ?  

Pin It on Pinterest

Share This