Après un test il y a quelques années avec l’ancienne appli et après avoir lu ici et là de nombreux articles élogieux, je décide de retenter le coup et de tester au moins pendant 15 jours l’abonnement Hi-Fi.

Qobuz, c’est le St Graal du streaming, le must du service de musique illimitée. Imaginez : avoir sa discothèque en qualité CD pour un abonnement mensuel à un prix raisonnable, c’est tout ce qu’un mélomane rêverait. Actuellement chez Apple Music, j’aime avoir ma musique en un seul endroit, profiter des dernières sorties et me faire gentiment guider pour découvrir de nouveaux artistes. Tout cela, Apple Music le fait très bien. Mais j’ai toujours cette impression de qualité d’écoute peu optimale, j’ai l’impression de ressentir la compression et donc de ne pas profiter pleinement de la musique.

J’en profite pour dire que je ne suis pas un vrai mélomane : je n’ai pas de chaine hi-fi hors de prix, je me contente d’écouter la musique sur mes enceintes de monitoring de home-studio. Elles ne sont pas toute jeune mais elles font encore le job. Je compte m’acheter dans un futur proche un vrai système hifi pour y ajouter ma platine vinyle et ressortir mes 33 tours du garage.

Le son est là

Je m’inscris, je choisis l’abonnement Hi-Fi et je télécharge rapidement l’application desktop pour mac. Après la configuration de base, je commence à chercher les derniers albums que j’ai pu ajouter dans ma bibliothèque iTunes avec Apple Music. J’ajoute un peu hasard et selon mon humeur du moment la réédition de l’album Leftism par Leftfield. Je chausse mon casque filaire made in apple et j’appuie sur Play. Aucun doute, la qualité sonore est au rendez-vous. C’est difficile à expliquer, mais l’impression de profondeur se fait sentir, comme un sentiment d’entendre un morceau bien aéré et débarrassé de ses parasites. J’exagère certainement un peu mais j’ai réellement senti la différence sonore entre le streaming sur Apple Music et celui de Qobuz. Il faut croire que passer plus d’une année à écouter du Apple Music m’a encrassé les oreilles. Je teste un autre album et je passe sur le titre La Cosca par Akhenaton. Je l’avais écouté le matin même via Apple Music, le son y était très agressif et saturait. Avec Qobuz, ça respire à nouveau, c’est profond, c’est beau.

Au boulot, je dois rédiger du texte et je partage mon bureau avec quelqu’un qui est à 70% au téléphone. Autant dire que pour se concentrer, ce n’est pas l’idéal et je dois m’isoler au moins les oreilles pour ne pas être dérangé. Pour écrire, j’aime écouter dans des titres ambient avec quelques artistes que j’ai repéré et que je suis. C’est le cas de Halftribe qui m’aide à me concentrer à travers ses titres aeriens. Je fais donc une recherche et déception : cet artiste est inconnu au bataillon. Oups ! Je fronce les sourcils et je fais une nouvelle recherche, à savoir l’album Endless de Tale Of Us qui est un vrai chef d’oeuvre d’ambient actuel. Celui-ci est bien présent dans la base de données, je mets sur play et je commence à rédiger un nouvel article pour un des sites sur lequel je travaille. Le son est là, j’arrive à ressentir une véritable immersion dans la musique, malgré mes écouteurs bas de gamme.

Application qobuz hifiUn catalogue très pauvre

De plus en plus excité à l’idée de quitter Apple Music pour enfin écouter la musique à sa juste valeur, je commence à faire de nombreuses recherches sur les albums qui ne me quittent jamais. Et la déception arrive vite : à l’image de Halftribe, d’autres artistes pointent aux abonnés absents alors qu’un Apple Music, un Spotify ou un Deezer les ont intégré dans leur catalogue. Et je ne parle pas d’un artiste en passant comme ça, c’est plusieurs artistes ou albums qui n’existent pas dans la base de données Qobuz.

Par exemple, j’aime bien écouter de temps en temps l’album Night Drive des Chromatics, ce groupe n’existe pas. Recondite, quand à lui, je le retrouve dans la base des artistes mais son album que je préfère Iffy n’y est pas. Ca se gâte pour Qobuz…

Je suis fan des 80s et des 90s et en la matière, j’ai très mauvais goût. Voyons ce qu’a Qobuz dans le ventre pour ces décennies. Allez, au hasard, Ice MC avec Think About The Way (oui, je sais…). Rien. Un vague album de Ice MC peu connu et aucun de ses tubes. 2ème recherche, I Like To Move It de Reel 2 Real, ils vont l’avoir celui-là, quand même ! Ils l’ont mais uniquement le maxi, aucune trace de l’album qui a bercé ma jeunesse. Je me créé une playlist Balavoine et je souhaite y intégrer deux titres qu’il chante sur Starmania. Ha tiens, pas de Starmania non plus…

Je fonce alors vers l’onglet « Découvrir » et je choisis le genre Electro. Quelques nouveautés, rien de bien transcendant face aux mises en avant de Apple Music. Les recommandations restent pauvres, quelques albums qui se courent après.

Enfin, je note que l’appli sur iOS est très instable et se fige très régulièrement quand je souhaite importer (télécharger) des titres ou les « désimporter » (les effacer de l’appareil).

Pour conclure

Quel dilemme ! Soit je choisis la qualité tout en sachant que je devrai jongler avec du téléchargement illégal pour les albums que je ne trouve pas sur Qobuz et donc garder deux players (Qobuz et iTunes en lossless), soit je choisis la quantité pour avoir toute ma discothèque à un seul endroit mais dans une qualité sonore plus faible. Je dois bien avouer que pour le moment, je vais choisir la deuxième solution et continuer avec Apple Music. Je rêve d’un Apple Music Lossless, ou d’un Qobuz avec un catalogue équivalent à Apple Music. Quand à souscrire aux deux services en même temps, tout le monde ne s’appelle pas Crésus.

Audirvana pourrait régler une partie de mon problème sur mon Mac, mais rien ne serait synchronisé sur mes autres appareils. J’attends donc que les offres de chacun évoluent pour changer. Qobuz, si tu m’entends, j’ai une nette préférence pour toi, mais fais en sorte que ton catalogue soit plus fourni 🙂

Edit du 23.06.2017 :

Je suis allé au bout de la période d’essai, parce qu’il faut reconnaître que la qualité sonore délivrée par Qobuz est vraiment top ! J’ai redécouvert des albums que je n’avais écouté qu’avec Apple Music, tout est plus profond.

Néanmoins, malgré cette évidente qualité sonore, je n’ai pas souscrit au service. En voici les deux raisons :

  • Une application encore très jeune et qui bug régulièrement. Malgré une mise à jour de refonte sortie récemment, l’app iOS de Qobuz est pleine de bug agaçants à la longue, comme l’impossibilité de “désimporter” un album sans devoir quitter l’app puis la rallumer. Si vous avez 10 albums à effacer, la manip devient vite fastidieuse. Bizarrement, sur l’autoradio de mon Qashqai avec l’iPhone branché en lightning, l’app fait régulièrement planter la machine et mon autoradio se réinitialise régulièrement ou est dans l’incapacité de me guider via le GPS.
  • Comme je l’avais signalé plus haut, le catalogue reste assez pauvre. Hormis la dance des 90s, j’ai cherché des albums electro pointus tout juste sortis et encensés par les critiques sans les trouver. Je prends pour exemple l’excellent album de Kelly Lee Owens. D’autres EP ou singles plus confidentiels de net-labels que je suis ne sont pas non plus référencés, alors que je suis sûr de les trouver sur Apple Music.

Je reste sur ma position : un excellent service de streaming mais qui souffre encore d’un catalogue trop pauvre.

EnregistrerEnregistrer

Pin It on Pinterest

Share This