GeekJournalMusiqueTest de qobuz vs apple music

Après un test il y a quelques années avec l’ancienne appli et après avoir lu ici et là de nombreux articles élogieux, je décide de retenter le coup et de tester au moins pendant 15 jours l’abonnement Hi-Fi.

Qobuz, c’est le St Graal du streaming, le must du service de musique illimitée. Imaginez : avoir sa discothèque en qualité CD pour un abonnement mensuel à un prix raisonnable, c’est tout ce qu’un mélomane rêverait. Actuellement chez Apple Music, j’aime avoir ma musique en un seul endroit, profiter des dernières sorties et me faire gentiment guider pour découvrir de nouveaux artistes. Tout cela, Apple Music le fait très bien. Mais j’ai toujours cette impression de qualité d’écoute peu optimale, j’ai l’impression de ressentir la compression et donc de ne pas profiter pleinement de la musique.

J’en profite pour dire que je ne suis pas un vrai mélomane : je n’ai pas de chaine hi-fi hors de prix, je me contente d’écouter la musique sur mes enceintes de monitoring de home-studio. Elles ne sont pas toute jeune mais elles font encore le job. Je compte m’acheter dans un futur proche un vrai système hifi pour y ajouter ma platine vinyle et ressortir mes 33 tours du garage.

Le son est là

Je m’inscris, je choisis l’abonnement Hi-Fi et je télécharge rapidement l’application desktop pour mac. Après la configuration de base, je commence à chercher les derniers albums que j’ai pu ajouter dans ma bibliothèque iTunes avec Apple Music. J’ajoute un peu hasard et selon mon humeur du moment la réédition de l’album Leftism par Leftfield. Je chausse mon casque filaire made in apple et j’appuie sur Play. Aucun doute, la qualité sonore est au rendez-vous. C’est difficile à expliquer, mais l’impression de profondeur se fait sentir, comme un sentiment d’entendre un morceau bien aéré et débarrassé de ses parasites. J’exagère certainement un peu mais j’ai réellement senti la différence sonore entre le streaming sur Apple Music et celui de Qobuz. Il faut croire que passer plus d’une année à écouter du Apple Music m’a encrassé les oreilles. Je teste un autre album et je passe sur le titre La Cosca par Akhenaton. Je l’avais écouté le matin même via Apple Music, le son y était très agressif et saturait. Avec Qobuz, ça respire à nouveau, c’est profond, c’est beau.

Au boulot, je dois rédiger du texte et je partage mon bureau avec quelqu’un qui est à 70% au téléphone. Autant dire que pour se concentrer, ce n’est pas l’idéal et je dois m’isoler au moins les oreilles pour ne pas être dérangé. Pour écrire, j’aime écouter dans des titres ambient avec quelques artistes que j’ai repéré et que je suis. C’est le cas de Halftribe qui m’aide à me concentrer à travers ses titres aeriens. Je fais donc une recherche et déception : cet artiste est inconnu au bataillon. Oups ! Je fronce les sourcils et je fais une nouvelle recherche, à savoir l’album Endless de Tale Of Us qui est un vrai chef d’oeuvre d’ambient actuel. Celui-ci est bien présent dans la base de données, je mets sur play et je commence à rédiger un nouvel article pour un des sites sur lequel je travaille. Le son est là, j’arrive à ressentir une véritable immersion dans la musique, malgré mes écouteurs bas de gamme.

Application qobuz hifiUn catalogue très pauvre

De plus en plus excité à l’idée de quitter Apple Music pour enfin écouter la musique à sa juste valeur, je commence à faire de nombreuses recherches sur les albums qui ne me quittent jamais. Et la déception arrive vite : à l’image de Halftribe, d’autres artistes pointent aux abonnés absents alors qu’un Apple Music, un Spotify ou un Deezer les ont intégré dans leur catalogue. Et je ne parle pas d’un artiste en passant comme ça, c’est plusieurs artistes ou albums qui n’existent pas dans la base de données Qobuz.

Par exemple, j’aime bien écouter de temps en temps l’album Night Drive des Chromatics, ce groupe n’existe pas. Recondite, quand à lui, je le retrouve dans la base des artistes mais son album que je préfère Iffy n’y est pas. Ca se gâte pour Qobuz…

Je suis fan des 80s et des 90s et en la matière, j’ai très mauvais goût. Voyons ce qu’a Qobuz dans le ventre pour ces décennies. Allez, au hasard, Ice MC avec Think About The Way (oui, je sais…). Rien. Un vague album de Ice MC peu connu et aucun de ses tubes. 2ème recherche, I Like To Move It de Reel 2 Real, ils vont l’avoir celui-là, quand même ! Ils l’ont mais uniquement le maxi, aucune trace de l’album qui a bercé ma jeunesse. Je me créé une playlist Balavoine et je souhaite y intégrer deux titres qu’il chante sur Starmania. Ha tiens, pas de Starmania non plus…

Je fonce alors vers l’onglet « Découvrir » et je choisis le genre Electro. Quelques nouveautés, rien de bien transcendant face aux mises en avant de Apple Music. Les recommandations restent pauvres, quelques albums qui se courent après.

Enfin, je note que l’appli sur iOS est très instable et se fige très régulièrement quand je souhaite importer (télécharger) des titres ou les « désimporter » (les effacer de l’appareil).

Pour conclure

Quel dilemme ! Soit je choisis la qualité tout en sachant que je devrai jongler avec du téléchargement illégal pour les albums que je ne trouve pas sur Qobuz et donc garder deux players (Qobuz et iTunes en lossless), soit je choisis la quantité pour avoir toute ma discothèque à un seul endroit mais dans une qualité sonore plus faible. Je dois bien avouer que pour le moment, je vais choisir la deuxième solution et continuer avec Apple Music. Je rêve d’un Apple Music Lossless, ou d’un Qobuz avec un catalogue équivalent à Apple Music. Quand à souscrire aux deux services en même temps, tout le monde ne s’appelle pas Crésus.

Audirvana pourrait régler une partie de mon problème sur mon Mac, mais rien ne serait synchronisé sur mes autres appareils. J’attends donc que les offres de chacun évoluent pour changer. Qobuz, si tu m’entends, j’ai une nette préférence pour toi, mais fais en sorte que ton catalogue soit plus fourni 🙂

Edit du 23.06.2017 :

Je suis allé au bout de la période d’essai, parce qu’il faut reconnaître que la qualité sonore délivrée par Qobuz est vraiment top ! J’ai redécouvert des albums que je n’avais écouté qu’avec Apple Music, tout est plus profond.

Néanmoins, malgré cette évidente qualité sonore, je n’ai pas souscrit au service. En voici les deux raisons :

  • Une application encore très jeune et qui bug régulièrement. Malgré une mise à jour de refonte sortie récemment, l’app iOS de Qobuz est pleine de bug agaçants à la longue, comme l’impossibilité de “désimporter” un album sans devoir quitter l’app puis la rallumer. Si vous avez 10 albums à effacer, la manip devient vite fastidieuse. Bizarrement, sur l’autoradio de mon Qashqai avec l’iPhone branché en lightning, l’app fait régulièrement planter la machine et mon autoradio se réinitialise régulièrement ou est dans l’incapacité de me guider via le GPS.
  • Comme je l’avais signalé plus haut, le catalogue reste assez pauvre. Hormis la dance des 90s, j’ai cherché des albums electro pointus tout juste sortis et encensés par les critiques sans les trouver. Je prends pour exemple l’excellent album de Kelly Lee Owens. D’autres EP ou singles plus confidentiels de net-labels que je suis ne sont pas non plus référencés, alors que je suis sûr de les trouver sur Apple Music.

Je reste sur ma position : un excellent service de streaming mais qui souffre encore d’un catalogue trop pauvre.

EnregistrerEnregistrer

Alexandre de Charrin

Je m'appelle Alexandre, j'ai 40 ans et j'habite en Rhône-Alpes (France). A la fois geek et musicien, j'aime écrire sur mes passions. Apple addict, acheteur compulsif de synthés logiciels et hardware et webmarketing lover, je vous livre quelques tests ou avis selon mon humeur du moment. Bienvenue sur mon blog !

20 commentaires

  1. bonjour je suis chez Qobuz depuis des années car si le catalogue est peut être pauvre en pop, il s’agit de la seule plateforme qui offre un catalogue digne de ce nom en musique classique et Jazz; en effet je n’ai jamais pu trouver un seul album cherché de ce type sur les plates formes déjà citées ( j’ai bien dit jamais un seul album cherché) par ailleurs il s’agit de la seule plate forme offrant une qualité sonore permettant d’écouter ce type de musique bien plus exigeante sur le plan qualitatif; l’écoute en MP3 détruisant les timbres subtils des instruments acoustiques et comprimant toute dynamique d’interprétation et ainsi évacuant toute l’émotion …

    • Bonjour Philippe, merci pour ton retour.
      Effectivement, j’ai lu de très bons retours sur les oeuvres jazz et classique disponible chez Qobuz. Et c’est souvent les commentaires qui ressortent souvent.

      A croire qu’être audiophile est réservé uniquement aux amateurs de jazz et de classique ! 😉

      Ce n’est pas le cas (et de moins en moins). Je suis fan de musiques électroniques et j’entends une différence entre une écoute sur Spotify et sur Qobuz. Et je cherche la meilleure expérience sonore possible.

      Qobuz est loin d’être à la hauteur sur tout ce qui dépasse le jazz et le classique : des albums disparaissent sans raison alors qu’ils sont dispo partout ailleurs.
      J’ai essayé plusieurs fois cette année de revenir vers Qobuz mais la déception est toujours la même : pourquoi payer le même prix que Tidal pour avoir moins de contenu ?

      Je sais que les jours de Tidal sont comptés et je serai très triste quand ils disparaîtront. Pour retrouver un catalogue réellement fourni, je devrai me tourner vers l’offre hifi de Deezer malheureusement dispo que sur desktop et appareils compatibles (pas sur les smartphones).

      Qobuz s’ouvre à de nouveaux pays, notamment les Etats-Unis, mais comment vont-ils faire face à des catalogues mieux fournis ailleurs ?

  2. Bonjour

    Quid de l’intérêt de souscrire QOBUZ Hifi pour faire du bluetooth à partir d’un iphone vers un ampli Hifi ? (compte tenu de la compression dans la transmission)
    Un simple abonnement en MP3 n’est il pas suffisant ?
    Merci

    • Bonjour Peyo,

      Sur une connexion Bluetooth, cela n’a aucun intérêt.

      Mais sur des amplis connectés en wifi, le son passe également en wifi. Je pense aux solutions de Sonos ou de Yamaha (j’utilise un musicast WXC-50) pour ne citer qu’eux, il n’y a pas de perte sonore. Je ne suis pas un expert, mais il me semble que par ces systèmes, si on diffuse du Flac, la restitution sonore reste également en Flac et n’est pas réencodée. Si on reste en wifi, il n’y aura pas de perte, contrairement au bluetooth.

  3. OUI et bien si ce n’était que le seul problème ce serait très bien!
    moi mon problème c’est d’arriver tout simplement à streamer vers mon ampli. C’est quand même incroyable qu’il n’y est pas moyen d’arriver à lire les fichiers audios ? mon ampli est bien DLNA en wifi et ethernet, j’ai acheté Audirvana et …rien Mon appareil n’est pas reconnu par Audirvana ? pourquoi ? et écouter Qobuz en mp3 par le biais d’Apple, aucun intérêt.

    • C’est étrange, en effet. As-tu essayé avec Tidal qui est également pris en charge par Audirvana ? C’est un problème propre à Qobuz ?

    • Bonjour,
      Effectivement, je suis sur Deezer depuis plusieurs mois maintenant. C’est la meilleure alternative que j’ai trouvé : catalogue bien fourni, application intuitive, le Flow est fantastique et la qualité sonore me semble excellente.

      Seul regret : le FLAC n’est toujours pas dispo sur le smartphone. Avec Amazon qui arrive d’ici la fin de l’année avec une offre similaire, cela va peut être changer…

  4. Amateur de classique essentiellement J’ai utilisé QOBUZ quelques mois avec l’ancienne plateforme de téléchargement est là je dois dire qu’en Haute Définition rien à dire le son était au rendez vous et le choix d’enregistrements assez complet , restait le prix quand même Très Élevé pour de la musique complétement dématérialisée qui ne vous appartient plus quand on y pense ! L’Offre streaming ne me tente pas , j’achète uniquement mes disques à l’ancienne pour les incorporer à ma bibliothèque ITUNES sans problème jusque là . Et puis fin 2018 je crois , nouvelle plateforme soit disant beaucoup mieux ? En réalité aucun changement Audio mais…on ne peut plus faire que…du streaming ! Inutile de penser acheter un disque , on ne peut plus le mettre dans sa bibliothèque ITUNES malgré ce qu’affirme avec la plus parfaite mauvaise Foi Qobuz…J’ai ainsi perdu mes 5 derniers enregistrements soit disant acquis contre monnaie sonnante et trébuchante . Il est triste que des sociétés privées traitent leur cliant par dessus la jambe en essayant de laur forcer la main. J’ai bien sur désinstallé la nouvelle application.

    • Je n’achète pas chez Qobuz, ayant cédé aux sirènes du streaming.
      Je ne pensais pas que les titres achetés étaient soumis à des DRM chez eux, il me semblait qu’il était possible de les lire partout, y compris iTunes.

  5. Abonné à Qobuz depuis 2016 et plutôt orienté classique je dois avoué que j’ai toujours défendu la qualités Qobuz. Je l’écoutais en qualité CD, jusqu’au jour où j’ai testé le Hi Res en prenant un abonnement découverte Studio (qualité Hi Res) : Verdict, j’ai été incapable de déceler la moindre différence. J’ai pourtant une bonne oreille, je vais régulièrement au concert, j’ai une chaine audiophile, un DAC BlueSound, rien y fait.
    Pour en avoir le cœur net, j’ai réglé Qobuz sur mon DAC en Mp3/320 idem (chapeau Qobuz pour la qualité de la compression) dans le morceau  »Familiar » d’Agnès Obel, j’entends le violoncelle avec la même profondeur, j’ai la même présence des voix d’hommes, la texture est peut être …? différente…je ne sais pas … je restais interdit. J’ai donc cherché sur le net si d’autres David Vincent comme moi ne faisaient aucune différence à l’écoute entre la qualité CD et celle du Hi Res et j’ai trouvé dans les pages du monde cet article:
    https://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/08/21/on-a-teste-la-musique-en-haute-definition_4711583_4408996.html
    Si des professionnels sont incapables de faire la différence entre une qualité CD et Flac en écoute aveugle, on est en droit de s’interroger.
    Deuxième reproche fait à Qobuz, sa politique des prix. Amis abonnés à ce fournisseur sachez que pour vous remercier de rester fidèle au moment du renouvellement de votre abonnement Sublime par exemple ( streaming en CD et achat possible à prix réduit) à 229,99€/an , vous resterez à ce tarif quand les nouveaux venus avec l’abonnement Hi Fi ( streaming en CD sans la possibilité d’acheter à prix réduit des albums il est vrai, mais qui en achète en dématérialisé) profiteront d’une offre quasi identique pour 199,99€/mois. Voilà comment ou vous remercie de rester fidèle chez Qobuz.
    J’avoue que j’irai bien voir du coté de chez Deezer avec leur offre Hi Fi, mais je n’ai pas encore testé.
    Denis Laurent

    • Bonjour Denis,
      Merci pour ton témoignage, il est très intéressant. Je suis arrivé à la même conclusion que Stéphane Briat : écouter la musique en HD, c’est d’abord une forme de contentement qui fait que psychologiquement, on a l’impression que la musique sonne mieux.

      Pour ma part, je reste persuadé que j’entends une différence entre Spotify et le flac. C’est très net, même sur un casque moyen de gamme. Mais avec Deezer Hi-Fi, le mp3 qu’ils délivrent sur smartphone est de très bonne qualité, et la différence de qualité est assez faible.

      J’ai retenté Qobuz le mois dernier et j’ai dû une nouvelle fois abandonner : la moitié de ce que je souhaite écouter ne s’y trouve pas, c’est très frustrant. Et ils ne font plus rien pour étoffer leur catalogue alors qu’il leur manque beaucoup de référence.

      Deezer reste pour moi la meilleure option actuellement, leur appli est très bien faite et est régulièrement mise à jour avec des nouveautés.

  6. Je suis assez étonné de votre article, j’aime les musiques électroniques (les principaux labels de référence sont la comme Warp, In Fine, Kompakt etc.), j’assouvis ma soif de classique, de baroque, de jazz, de raretés espagnoles, françaises, etc. En effet, si on est fan de hip hop US, de ghetto, de trap, ou encore de reggaeton brésilien, il y a des plate formes aux catalogues plus adéquates. Si on est entre Tsugi, Trax, FIP, France Musique, TSF, on trouve son bonheur. Et c’est un des rares acteurs francais dans le secteur… Qu’allez vous dire de 1dtouch qui ne diffuse que de la musique indépendante et qui veut casser le peu de reversion aux artistes par les producteurs phonographiques ?
    http://1dtouch.com/

    • Bonjour, les labels de musique électronique que vous citez sont les poids lourds du secteur, il serait impensable qu’ils ne soient pas sur Qobuz. Il n’y a pas qu’eux sur le marché, loin de là.
      Prenons l’exemple de l’artiste Sebastien Schuller. Ce français a eu sa petite heure de gloire dans les années 2000 avec son titre Weeping Willow, je l’ai vu en concert à Paris, j’aime beaucoup ce qu’il fait. Il est disponible partout… sauf sur Qobuz. Ses 3 albums sont inconnus au bataillon, et c’est pas faute d’avoir envoyé plusieurs mails à Qobuz pour les intégrer. Idem avec Nine Inch Nails, par exemple, il manque la moitié de la discographie. Saviez-vous que David Duchovny (alias Fox Mulder) chantait ? Impossible à écouter et à découvrir, il n’est pas référencé sur Qobuz. Ceux-ci me disent sans arrêt « nous sommes en négociation avec les maisons de disque ». Ça doit faire 2 ans maintenant…

      Pour revenir à la musique électronique, j’écoute des choses bien plus obscures que les labels cités plus haut. Coup de chance, le net-label Seven Villas est sur Qobuz. Mais pas Tehnofonika qui a pourtant une discographie très fournie… et qui est présent partout ailleurs. Ou Cold Tears Records, c’est pareil.
      Selon moi, le souci vient des distributeurs à disposition des artistes autoproduits qui ne travaillent pas avec Qobuz. A ma connaissance, seul iMusician distribue les sorties sur Qobuz via un intermédiaire. Mais dès que vous passez par Distrokid ou Tunecore, la scène locale et autoproduite est inexistante sur Qobuz. Et là, c’est un autre débat.

    • Je ne connaissais pas 1Dtouch mais j’ai déjà acheté des CD sur CD1D, il y a de vraies pépites musicales dessus.

  7. Bonjour,
    que pensez vous de Qobuz (playlists personnalisées ? recommandations ? qualité ?)
    Par rapport à Deezer Hifi ? (Deezer m’a informé que la qualité Flac n’est pas garantie à chaque écoute ce qui est décevant…)

    • Bonjour Valentin,
      Je trouve que Qobuz est un formidable service de streaming pour qui n’écoute pas la musique actuelle et qui cherche à découvrir de nouveaux artistes, genres, etc.

      Par contre, Qobuz souffre d’un catalogue anémique dès qu’on s’éloigne du jazz et du classique et qui peine à être au même niveau que ses concurrents. En electro, qui est mon style de prédilection, il manque de nombreux petits labels que j’écoute au quotidien. Et c’est frustrant à chaque fois de faire une recherche en priant pour qu’il soit dispo sur la plateforme. La plupart du temps, c’est non !

      Par contre, niveau qualité sonore, rien à dire, c’est le top. Et j’adore les playlists.

      Pour ce qui est de Deezer, j’ai justement écrit un article sur le sujet Comparatif : Qobuz vs Deezer Hifi où je parlais de cette sensation que tous les titres n’étaient pas en Flac, ce qui m’a pas mal déçu. Ton commentaire confirme cette impression, malgré les tests d’un autre lecteur (regarde les commentaires de l’article). Deezer t’explique comment on peut savoir si un titre est réellement en Flac (à part la mention premium sur quelques albums) ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.